Par Géraldine BARRANCOS - 20/12/2018

Étude nationale sur les morts violentes au sein du couple

Étude nationale sur les morts violentes au sein du couple

Depuis 2006, la délégation aux victimes produit l’étude nationale sur les morts violentes au sein du couple recensées sur une année civile.

La délégation aux victimes est une structure mixte composée de représentants des directions générales de la police et de la gendarmerie nationales.

Elle est notamment en charge du suivi de la thématique des violences intra-familiales et recense, pour le ministère de l’Intérieur, les morts violentes survenues au sein du couple.

Après une présentation des principales statistiques enregistrées sur l’année, l’étude présente trois catégories de victimes :

  • En premier lieu, sont étudiées de manière très approfondie les morts violentes recensées au sein des couples dits « officiels.
  • En second lieu, la délégation aux victimes présente les impacts de ces décès sur les enfants mineurs des auteurs et/ou victimes.
  • Enfin, les affaires relatives aux couples dits « non officiels » sont également l’objet d’un développement, de même que les victimes de rivalités sentimentales et les autres victimes collatérales.

En France, au cours de l’année 2017, 151 personnes sont décédées, victimes de leur partenaire ou ex-partenaire de vie (conjoint, concubin, pacsé ou « ex » dans les trois catégories).

Dans le cadre de ces violences, la police et la gendarmerie nationales ont mis en œuvre des dispositifs destinés à une meilleure prise en charge de ces victimes.

Ainsi, la police nationale a professionnalisé la mission d’accueil du public par la nomination de« référents accueil » et la création d’une formation dédiée aux agents occupant des fonctions permanentes ou occasionnelles à l’accueil, pour assurer au mieux leur rôle.

Par ailleurs, 191 brigades de protection des familles, constituées de 1 274 policiers dédiés et spécifiquement formés traitent des procédures judiciaires liées à la protection de la famille et des personnes particulièrement vulnérables victimes de violences ou de maltraitance.

Lire l’étude complète : https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/wp-content/uploads/2018/11/Etude-nationale-sur-les-morts-violentes-au-sein-du-couple-annee-2017.pdf