Par Pierre MERCIER - 13/03/2019

Les inégalités de niveau de vie entre les femmes et les hommes amplifiées par la monoparentalité

Les inégalités de niveau de vie entre les femmes et les hommes amplifiées par la monoparentalité

À l’occasion de la journée internationale consacrée aux droits des femmes du 8 mars 2019, l’Insee Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité Auvergne-Rhône-Alpes (DRDFE), publie une étude sur les inégalités de niveau de vie entre hommes et femmes : https://www.insee.fr/fr/information/2415527

« En 2015, 12,8 % de la population de la région vit sous le seuil de pauvreté soit près de 984 000 personnes. Ce taux atteint presque 30 % parmi les familles monoparentales dont le parent est une femme. »

« Les mères de familles monoparentales sont les plus exposées à la pauvreté. Cela s’explique en partie par un nombre d’enfants plus élevé en moyenne pour les mères isolées que pour les pères isolés. De plus, ces femmes sont souvent sans emploi, contrairement aux pères isolés. Par ailleurs, parmi l’ensemble des mères de famille, les femmes vivant dans une famille monoparentale sont plus fréquemment en situation d’inactivité ou de chômage. »

« Les femmes salariées de la région, dont font partie les mères de famille monoparentale qui travaillent, perçoivent un salaire net inférieur de 21 % à celui des hommes, à temps de travail équivalent. En cause notamment, des secteurs professionnels moins rémunérateurs, des métiers moins qualifiés et un moindre temps de travail. »

« Les femmes retraitées perçoivent des droits directs bruts acquis au titre de leur carrière professionnelle inférieurs de 44 % à ceux des hommes retraités. »