Par Malika BENZINEB - 21/12/2018

Étude sociologique sur le non-recours aux services sociaux dans le cadre des expulsions locatives

Étude sociologique sur le non-recours aux services sociaux dans le cadre des expulsions locatives

Une étude sociologique, réalisée pour le compte de la Métropole de Lyon, sur le non-recours aux services sociaux dans le cadre des expulsions locatives pour impayés de loyer vient de paraitre.

Le sujet des expulsions locatives défraye régulièrement la chronique. Le début et la fin de la « trêve hivernale » (période pendant laquelle il n’y a plus d’expulsions), soit respectivement le 1er novembre et le 31 mars, sont des moments propices à une certaine agitation médiatique.

L’indignation prédomine devant le sort des ménages expulsés a fortiori quand il s’agit de femmes seules avec enfants.

Dans ce rapport, deux éléments problématiques sont notamment abordées :

  • Le premier est relatif à l’image des personnes expulsées qui varie considérablement, rappelant l’histoire du traitement de la pauvreté oscillant entre « la potence ou la pitié », pour reprendre le titre de l’ouvrage de Bronislaw Gereme.
  • Le second élément porte sur l’expulsion comme fait social.

Pour recevoir l’étude, merci d’en faire la demande à : contact@mas-asso.fr