Aide aux victimes et accès au droit

Dès 1981, lors de son arrivée à la Chancellerie, Robert BADINTER, garde des Sceaux et ministre de la Justice s’est préoccupé des droits des victimes et de leur effectivité.

Il s’est engagé fortement dans une politique d’aide aux victimes à laquelle Le MAS a pris part constituant ainsi l’un des premiers services d’aide et de soutien aux victimes d’infractions en France en lien avec le réseau France Victimes.

Le MAS assure également une mission d’accès au droit et propose aux personnes en dehors de tout procès des lieux d’accueil gratuits pour leur apporter une information sur leurs droits et devoirs.